EcoRapide.fr Faite des économies maintenant

Depuis longtemps à vos cotés pour vous aider à faire des économies

CONTACTS
Bons plans Economie

Étudiants : kit de survie pour payer ses factures sans stresser

Étudiants : kit de survie pour payer ses factures sans stresser

Vous venez de décrocher votre premier appart étudiant ? Félicitations, une nouvelle vie s’offre à vous ! Mais qui dit installation solo dit aussi première confrontation avec les factures… Et ça, c’est souvent moins drôle. Entre le loyer, l’électricité, Internet et l’assurance habitation, difficile de garder la tête froide quand on doit tout gérer pour la première fois !

Pourtant, on peut y arriver sans se priver, même avec un petit budget. La clé, c’est d’adopter les bons réflexes pour maîtriser ses dépenses et trouver des solutions quand on est vraiment à sec. C’est justement l’objet de ce kit de survie 100% adapté à la vie étudiante ! On vous livre ici nos meilleures astuces pour prendre votre indépendance sans faire sauter la banque.

Au menu : des conseils futés pour bien choisir son logement et ses contrats, des applis qui changent la vie, des bons plans pour se faire un peu d’argent… Bref, de quoi vivre sereinement cette grande aventure (et ses à-côtés administratifs). Alors, prêts à devenir des as de la gestion de budget ? C’est parti !

 

Astuce n°1 : Bien choisir son logement (et ses colocataires) 

La clé pour limiter les galères de factures, c’est d’abord de trouver un logement à son budget. Pas toujours simple quand on est étudiant et qu’on n’a pas (encore) de revenus ! Mais rassurez-vous, en cherchant bien, on peut dénicher des perles à prix mini. Voici quelques pistes pour y parvenir.

Déjà, n’hésitez pas à élargir votre zone de recherche et à prospecter en dehors des quartiers étudiants prisés. Certes, vous serez un peu plus loin des amphis et des bars, mais cela peut valoir le coup côté loyer ! Pensez aussi aux solutions atypiques : chambre chez l’habitant, colocation dans une résidence senior, habitat partagé… En sortant des sentiers battus, vous pourriez faire de belles économies.

Pensez aussi à vous renseigner sur les aides au logement auxquelles vous pouvez prétendre : APL, Loca-Pass, Visale, prime à la mobilité… Elles peuvent couvrir une partie non négligeable de votre loyer. Pour savoir si vous y avez droit, faites une simulation sur le site de la CAF ou renseignez-vous auprès de votre Crous. Vous serez surpris du nombre de dispositifs existants !

Enfin, si vous optez pour une colocation, attachez une attention toute particulière au choix de vos acolytes. Car vivre à plusieurs, c’est l’assurance de partager les frais… Mais aussi les responsabilités ! Rien de tel qu’un colocataire qui paie son loyer en retard pour vous attirer des ennuis. Alors prenez le temps d’apprendre à connaître vos potentiels « roommates » avant de vous engager. L’idéal est de prévoir une période d’essai pour tester votre compatibilité avant de signer un bail.

Notre conseil en bonus : lors de la visite, soyez attentifs à l’état du logement et posez un max de questions au propriétaire. Isolation, fenêtres, équipements énergivores… Tous ces petits détails peuvent faire exploser les charges, alors ouvrez l’œil ! Un appart mal isolé, c’est la certitude de grelotter tout l’hiver… Et de payer des factures de chauffage astronomiques. Mieux vaut prévenir que guérir !

 

Astuce n°2 : Faites jouer la concurrence pour vos contrats 

Qui dit installation dans un nouveau logement dit souvent souscription (ou transfert) de contrats : électricité, gaz, box Internet, assurance habitation, mobile… Autant de postes de dépenses incompressibles, sur lesquels les économies sont pourtant possibles ! À condition de bien choisir ses fournisseurs et de négocier.  

Premier réflexe à adopter : le comparateur en ligne. Que ce soit pour l’énergie avec Hello Watt, la box Internet avec ariase.com ou l’assurance habitation avec lelynx.fr, ces outils gratuits sont vos meilleurs alliés pour dénicher les offres les moins chères. En quelques clics, ils comparent tous les acteurs du marché selon vos critères et vous proposent un classement des meilleures offres. À vous les centaines d’euros d’économies potentielles !

Autre bon plan pour faire fondre la facture : négocier des petits gestes commerciaux auprès des fournisseurs. Entre la prime à la mobilité, les mois d’abonnement offerts et les réductions « spécial étudiants », il y a souvent de belles opportunités à saisir. Alors quand vous avez un fournisseur au bout du fil, n’hésitez pas à demander s’il a une offre adaptée à votre budget et votre mode de vie. Bien souvent, vous obtiendrez un petit coup de pouce !

Surveillez aussi les offres ponctuelles lors des grands événements étudiants type rentrée ou festivals. De nombreuses marques en profitent pour proposer des réductions ou des cadeaux de bienvenue alléchants. Dernièrement, RED by SFR offrait par exemple 2 mois d’abonnement mobile pour toute nouvelle souscription sur un salon étudiant. Sympa pour réduire un peu la note !

Enfin, pensez au parrainage pour faire encore plus d’économies sur vos contrats. Le principe est simple : vous recommandez un proche auprès de votre fournisseur, et s’il souscrit à son tour, vous empochezcommencer les bons plans pour se faire un peu d’argent… Bref, de quoi vivre sereinement cette grande aventure (et ses à-côtés administratifs). Alors, prêts à devenir des as de la ges tous les deux une petite prime. De 30 à 100€ selon les opérateurs, c’est toujours bon à prendre ! N’hésitez pas à en parler autour de vous, les bonnes affaires ça se partage.

 

Astuce n°3 : Adoptez les bons réflexes pour réduire vos factures 

Vous pensiez avoir fait le plus dur en décrochant un logement pas cher et des contrats avantageux ? Détrompez-vous, la bataille ne fait que commencer ! Car une fois les factures lancées, c’est à vous de jouer pour garder leur montant sous contrôle. Voici quelques habitudes faciles à prendre pour consommer moins… Sans trop d’efforts !

Côté électricité et chauffage, on ne le répètera jamais assez : le premier réflexe, c’est d’adopter les écogestes de base. Éteindre la lumière en quittant une pièce, débrancher les appareils en veille, dégivrer son frigo… Des petits riens qui, mis bout à bout, peuvent faire fondre jusqu’à 20% la note. Et puis c’est bon pour la planète aussi, alors pourquoi s’en priver ?

Même chose pour l’eau chaude et les douches, qui peuvent vite faire flamber les compteurs. Essayez de vous limiter à 5 minutes top chrono sous la douche, et préférez les modèles économes type pommeau à turbulence. Vous ferez des économies sur votre facture… Et un geste pour l’environnement !

Pensez aussi à bien gérer vos consommations « invisibles » : ces petits appareils qui tournent sans qu’on y pense. Une box allumée 24h/24, un chargeur branché en permanence, une multiprise recouverte de voyants… Mettez-les sur « off » dès que possible, vous verrez rapidement la différence sur votre relevé !

Enfin, le meilleur moyen de vraiment contrôler son budget énergie reste de suivre ses consommations de près. N’hésitez pas à faire vos relevés régulièrement (une fois par mois c’est bien), et à les noter dans un petit carnet. Ou mieux, utilisez les applis de vos fournisseurs pour y voir plus clair. Avec ça, fini les mauvaises surprises en fin de mois !

 

Astuce n°4 : Trouvez des solutions pour arrondir vos fins de mois 

Malgré vos astuces et votre rigueur budgétaire, il y aura forcément des mois plus compliqués que d’autres. Des imprévus, des dépenses exceptionnelles… Quand votre budget est déjà serré, le moindre grain de sable peut faire basculer dans le rouge. Mais pas de panique, il existe des solutions pour vous en sortir !

La première chose à faire en cas de galère financière, c’est d’en parler autour de vous. À vos parents bien sûr s’ils peuvent vous épauler, mais aussi au service social du Crous. Ces professionnels sont là pour vous accompagner en cas de coup dur, n’ayez pas honte de les solliciter. Ils pourront vous aiguiller vers des aides ponctuelles ou des prêts d’honneur pour rééquilibrer votre budget.  

Pensez aussi à explorer les pistes de « petits boulots » pour arrondir vos fins de mois. Baby-sitting, cours particuliers, petite restauration… Autant d’activités compatibles avec un emploi du temps d’étudiant, qui peuvent rapporter un bon complément de revenus. Renseignez-vous auprès de votre BDE ou de votre université, qui centralise souvent les offres.

Si vous maîtrisez bien l’outil informatique, le free-lance peut aussi être une excellente option. Rédaction web, création graphique, développement… Mettez vos compétences à profit sur des plateformes comme 5euros.com ou Codeur.com. Vous y trouverez de nombreuses missions ponctuelles, parfaites pour gagner un peu d’argent depuis votre canapé !

Vous pouvez aussi vous tourner vers l’économie collaborative en proposant vos services entre particuliers. Covoiturage, dépannage informatique, bricolage… Avec des applis comme Youpijob ou Needhelp, monnayez vos talents du quotidien aux gens de votre quartier. C’est simple, flexible et souvent bien payé !

Enfin, si vous êtes un as du volant, pensez aux plateformes de livraison type Uber Eats ou Deliveroo. Le principe : vous livrez des repas à domicile, avec votre vélo ou votre scooter, quand vous voulez. Pratique pour travailler à la carte, sans contrainte de planning. Comptez entre 10 et 15€ de l’heure… Soit un beau complément pour étoffer votre budget. 

 

Astuce n°5 : Faites-vous épauler en cas de galère 

Vous connaissez le dicton : « on n’est jamais mieux servi que par soi-même ». Mais en cas de pépin, il faut aussi savoir s’entourer ! Heureusement, de nombreux acteurs existent pour vous accompagner quand vous n’y arrivez plus. Reste à passer le cap, et à faire les démarches… Pas toujours simple quand le moral est dans les chaussettes !

Déjà, rapprochez-vous de votre banque en cas de difficultés à payer vos factures ou votre loyer. Au lieu de fuir, prenez rendez-vous avec votre conseiller pour étudier les solutions. Beaucoup d’établissements proposent des facilités de paiement, des crédits à taux réduit ou des frais bancaires allégés pour les étudiants. À vous de faire valoir vos droits !

Renseignez-vous aussi sur les dispositifs solidaires proposés par votre ville ou votre département. De nombreuses collectivités ont mis en place des aides extra-légales pour les jeunes en difficulté : chèques énergie, compléments APL, tickets services… Là encore, il suffit souvent de demander pour en bénéficier ! 

Pensez aussi à solliciter les associations spécialisées dans l’accompagnement des étudiants. La Fédération des Associations Générales Étudiantes (FAGE) anime par exemple tout un réseau de structures qui peuvent vous aider sur le plan financier, matériel ou psychologique. N’hésitez pas à les contacter, elles ont l’habitude !

Si vous rencontrez des difficultés plus importantes (impayés, surendettement…), orientez-vous vers un Point conseil budget. Ces lieux d’accueil gratuits et confidentiels vous proposeront un suivi personnalisé par des pros de l’économie sociale et familiale. Ils vous aideront à faire le point sur votre situation et à trouver des solutions concrètes.

Enfin, le meilleur moyen de ne pas se retrouver seul face aux galères, c’est d’en parler à vos proches. Amis, famille, colocs… Ces personnes de confiance sont souvent de précieux soutiens, à la fois sur le plan moral et matériel. Alors prenez sur vous et osez leur dire quand ça ne va pas. Rien de tel qu’un coup de main entre potes pour relativiser et voir l’avenir plus sereinement !

 

Factures d’énergie, loyers, assurance, abonnements… Gérer son budget quand on est étudiant relève parfois du parcours du combattant. Mais vous l’aurez compris, avec de la méthode et quelques bons réflexes, il est possible de s’en sortir sans trop de casse ! La clé : anticiper un maximum en adoptant les bons gestes au quotidien.

Bien choisir son logement et ses colocataires, renégocier régulièrement ses contrats, traquer les consommations invisibles… Autant de petites habitudes faciles à prendre pour dépenser moins sans rogner sur l’essentiel. Et si malgré ça, vous vous retrouvez à découvert, gardez en tête qu’il existe de nombreuses solutions pour rebondir.

Alors bien sûr, tout ça risque de vous demander un peu d’organisation au début. Mais une fois le pli pris, vous verrez que la gestion de budget (et de factures) n’est pas si terrible ! C’est même une sacrée école pour apprendre à piloter ses finances… Et entrer dans la vie adulte du bon pied.

Et justement, pour vous aider à franchir ce cap en douceur, on vous a concocté un petit cadeau. Notre guide ultime « 10 réflexes d’étudiants prodigues pour kiffer sans stress » est à télécharger ici. Au programme : encore plus d’astuces malines pour bien vivre dans son appart, sans puiser dans son découvert. Du choix de sa déco aux applis qui changent la vie en passant par des recettes anti-gaspi… On vous dit tout pour devenir un vrai pro de l’indépendance heureuse (et économe). 

 

Obtenez notre guide gratuit dès maintenant en cliquant sur « Je veux faire des économies » pour obtenir tous les conseils permettant de réduire vos dépenses et d’économiser plus efficacement.

 

Author

Audrey économie

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *