EcoRapide.fr Faite des économies maintenant

Depuis longtemps à vos cotés pour vous aider à faire des économies

CONTACTS
Economie mutuelle

Mutuelle santé : les points clés pour bien choisir et économiser

Mutuelle santé : les points clés pour bien choisir et économiser

Santé : préservez votre bien-être sans vous ruiner  

Se soigner correctement sans se ruiner, c’est le rêve de tous. Pourtant, avec la hausse régulière des frais de santé et le désengagement progressif de la Sécurité Sociale, l’addition peut vite devenir salée. D’où l’importance de bien choisir sa complémentaire santé, plus communément appelée mutuelle. Le hic : avec des centaines de contrats sur le marché, difficile de s’y retrouver !

Heureusement, quelques points clés bien en tête suffisent à y voir plus clair et à dénicher le contrat idéal. Pas une mutuelle low-cost qui ne rembourse rien, mais pas non plus une sur-complémentaire hors de prix. Non, ce qu’il vous faut, c’est une assurance santé sur-mesure, qui colle à vos vrais besoins tout en préservant votre porte-monnaie. Une sorte de « Graal », en somme !

Alors pour vous aider dans cette quête, on a fait le tri pour vous. Voici nos conseils pour repérer les meilleures offres du marché et les pièges à éviter à tout prix. Histoire de conserver une santé de fer… Et un budget en forme olympique !

 

1. Définissez vos besoins réels

Etape 1 pour trouver une mutuelle au top sans trop dépenser : faites votre auto-bilan santé. Votre profil (âge, genre, situation familiale), vos antécédents médicaux, vos soins récurrents…  Tous ces éléments vont déterminer le niveau de couverture dont vous avez réellement besoin. La clé pour ne pas souscrire à l’aveugle (et surtout pas trop cher) !

Quelques exemples de questions à vous poser :

– Portez-vous des lunettes, lentilles ou prothèses dentaires ? À quelle fréquence en changez-vous ?

– Avez-vous une maladie chronique ou un traitement au long cours, type asthme, diabète, allergie… ?

– Consultez-vous des spécialistes (dermato, ophtalmo, dentiste…) ou avez-vous recours à des médecines douces régulièrement (ostéo, acupuncture, homéopathie…) ?

– Avez-vous besoin de matériel médical particulier au quotidien (orthèses, prothèses auditives, fauteuil roulant…) ?

Une fois que vous aurez une vision claire de vos dépenses médicales réelles, vous saurez sur quels postes mettre l’accent dans votre contrat. Et lesquels vous pouvez allégrement zapper !

 

2. Comparez un max de devis

Deuxième réflexe pour dénicher la mutuelle la plus adaptée et économique : comparer, comparer, comparer. Eh oui, il va falloir retrousser ses manches et éplucher les devis de différentes compagnies pour voir ce qui se fait de mieux. On ne le répètera jamais assez : le jeu en vaut (vraiment) la chandelle ! 

Pour commencer votre prospection, rien ne vaut les comparateurs en ligne comme LeLynx.fr, Hyperassur.com ou encore Mutuelle-land.com. Ces plateformes détaillent gratuitement les garanties et tarifs de dizaines de mutuelles selon votre profil. De quoi obtenir une première vision d’ensemble du marché et identifier quelques offres qui semblent vous convenir.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à demander un devis personnalisé auprès de plusieurs assureurs. La plupart proposent des simulations sur-mesure gratuites et sans engagement. Mutuelle familiale, mutuelle senior, mutuelle étudiante… En fonction de votre situation, vous aurez ainsi une projection plus fine des garanties et tarifs réellement applicables.

Enfin, pensez à regarder du côté des contrats collectifs ! De plus en plus d’entreprises, de branches professionnelles et même d’associations proposent des complémentaires santé à prix « wholesale ». De vraies opportunités pour obtenir un super niveau de couverture à des tarifs défiant toute concurrence ! 

 

3. Etudiez les garanties à la loupe

Vous avez une petite short-list de mutuelles qui matchent votre profil et votre budget ? Parfait, il est maintenant temps de passer leurs contrats au crible. L’objectif : identifier les offres qui ont le meilleur rapport garanties/prix. Et ce n’est pas toujours celles qu’on croit !

Pour ne pas vous faire avoir, voici les garanties clés à examiner à la loupe :

– Hospitalisation : au minimum 150% du tarif de base de l’Assurance Maladie. Indispensable pour limiter votre reste à charge en cas d’opération ou de maladie grave.  

– Soins courants (consultations, médicaments, analyses…) : au moins 100% de la base de remboursement. L’idéal pour des remboursements au top.

– Optique : un forfait minimum de 200€ pour des lunettes avec verres simples, 300-400€ pour des verres complexes (progressifs, forte correction…).

– Dentaire : au moins 150% pour les soins, et entre 300 et 500€ par an pour les prothèses selon vos besoins.

– Appareillage auditif : un forfait minimum de 500-700€ par oreille tous les 4 ans.

– Médecines douces : vérifiez si les praticiens que vous consultez régulièrement sont pris en charge (ostéo, acupuncture, homéopathie…) et les plafonds annuels.

Au-delà de ces points de vigilance, n’hésitez pas à challenger les assureurs sur certaines prestations comme l’assistance rapatriement, la téléconsultation, un réseau de soins pour bénéficier de tarifs préférentiels… Autant de petits plus qui peuvent faire la différence !

 

4. Pensez aux surcomplémentaires ponctuelles

Dernière astuce pour optimiser ses frais de santé sans exploser son budget mutuelle : les surcomplémentaires ponctuelles. De plus en plus d’assureurs proposent en effet des options « booster » sur certains postes, activables à la demande pour une durée limitée. L’idéal pour faire face aux imprévus ou dépenses exceptionnelles sans alourdir ses cotisations sur la longueur.

Quelques exemples de surcomplémentaires bien pratiques au quotidien :

– Une garantie optique renforcée l’année où vous changez de lunettes (jusqu’à 200-300€ de plus).

– Un pack « naissance et jeunes enfants » avec des remboursements boostés sur les consultations pédiatriques, les vaccins, les soins en hospitalisation…

– Une option « implants dentaires » activable au moment des soins, pour bénéficier d’une prise en charge optimale (jusqu’à 1200€) sur ce poste sensible.

– Un renfort « hospitalisation » pour les années où vous devez subir une opération de chirurgie lourde.

En ne souscrivant ces « boosters » que lorsque vous en avez réellement besoin, vous pouvez sérieusement optimiser vos frais de santé, sans peser sur vos mensualités globales. Une vraie bonne idée !

Vous l’aurez compris, pour trouver une mutuelle au top sans se ruiner, il suffit parfois de quelques bons réflexes. Bilan personnel, comparaison détaillée, optimisation des garanties… En prenant le temps de challenger régulièrement son contrat, vous pourrez sûrement réaliser de belles économies. Le tout en conservant une couverture santé optimale !

Parce qu’avoir une bonne mutuelle, c’est bien, mais avoir une mutuelle adaptée à ses besoins et à son budget, c’est encore mieux. Alors n’attendez plus pour passer votre complémentaire santé au peigne fin. Votre portefeuille et votre bien-être vous diront merci !

Obtenez notre guide gratuit dès maintenant en cliquant sur « Je veux faire des économies » pour obtenir tous les conseils permettant de réduire vos dépenses et d’économiser plus efficacement.

Author

Audrey économie

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *